Les bienfaits de l’art : l’art pour bien vieillir


Quels sont les avantages associés à la location d’œuvres de la Banque d’art du Conseil des arts du Canada? Notre série « Les bienfaits de l’art » s’intéresse aux retombées positives qu’entraîne la présence de l’art dans nos vies, au travail et ailleurs.

Ces dernières années, le terme « bien-vieillir » est devenu largement employé par ceux qui travaillent auprès des aînés. Comment atteindre cet idéal? Les études semblent indiquer que l’activité et une vie sociale active sont les facteurs les plus déterminants – et les arts pourraient y jouer un rôle essentiel.

En Suède, une équipe de chercheurs a voulu déterminer si les arts visuels avaient le potentiel d’encourager l’interaction sociale entre les aînées pour les aider à sortir de l’isolement. L’étude¹ a été menée auprès de 40 femmes vivant dans une résidence pour aînés semi-autonomes. L’âge moyen des participantes était de 82,6 ans. Elles ont été comparées à un groupe témoin composé de femmes aux profils semblables. Les participantes devaient rendre compte de toutes leurs activités, interactions et habitudes sociales, notamment le fait de regarder la télévision seule, et ce, avant, pendant et après l’étude.

Les chercheurs ont accompagné les participantes tout en leur montrant des œuvres d’art, et leur ont demandé de décrire les tableaux, d’agir comme si elles étaient l’artiste et de donner une explication de l’œuvre, ou encore de faire des associations, notamment avec des souvenirs, des sentiments ou des pensées. Les chercheurs ont utilisé 84 reproductions de tableaux peints par des artistes comme Klee, Monet et van Gogh. Les femmes du groupe témoin ont quant à elles passé autant de temps avec les chercheurs, mais plutôt pour discuter de sujets d’actualité, d’émissions télévisées et de leurs passe-temps.

Claude Monet, Les Nymphéas (1904) de la collection du Musée d’art moderne André Malraux à Le Havre en France

Les chercheurs ont observé une augmentation des interactions sociales dans le groupe ayant discuté d’art visuel, et ce paramètre n’a pas varié dans le groupe témoin. L’effet est demeuré visible pendant les quatre mois suivant la dernière discussion sur l’art. Les chercheurs ne savent pas encore quels aspects de l’art visuel stimulent la recherche d’interactions sociales chez les aînées, mais soupçonnent qu’il pourrait y avoir un lien avec les souvenirs. Il a par ailleurs été prouvé que la réminiscence, chez les aînés, est une façon saine de traiter le passé et de s’adapter aux changements de vie actuels et à venir.

Travaillez-vous dans un environnement où la présence d’art pourrait s’avérer bénéfique pour les aînés? Communiquez avec la Banque d’art pour savoir comment vous procurer des œuvres de la collection pour votre milieu de travail.

Molly Bobak, Shediac Beach (N.B.) (1972)

Alex Colville, Running Dog (1968)

William Kurelek, A Roofing Bee (1976)

À propos de l’auteure: Sonia Poisson
Spécialiste de l’anthropologie de l’art, Sonia Poisson est chargée de cours et chercheuse indépendante. Elle est titulaire d’une maîtrise ès arts en anthropologie visuelle du Goldsmiths College (Université de Londres) et d’une maîtrise ès arts en histoire de l’art de l’Université Carleton. Elle travaille sur différents projets liés à l’histoire et aux arts pour la télévision, des documentaires et des expositions de musées.

 

¹Wikström, B. -M, Hälsohögskolan, Högskolan i Jönköping, and Avd för omvårdnad HHJ.  « Social Interaction Associated with Visual Art Discussions: A Controlled Intervention Study », Aging & Mental Health, vol. 6, no 1 (2002), p. 82-87.

Inscrivez-vous au bulletin de la Banque d’art

Inscrivez-vous

retour au début

Please Rotate Your Device

This site is best experienced in portrait