La Banque d’art – Dans les coulisses d’un entrepôt garni de délices visuels


Visitez la Banque d’art du Conseil des arts le 26 septembre 2015, de 10 h à 16 h, dans le cadre de la Fête de la culture.

ArtBankCultureDays

En août, en tant qu’étudiante d’été au Conseil des arts, j’ai eu l’occasion de visiter sa Banque d’art – qui abrite plus de 17 000 œuvres d’art créées par plus de 3 000 artistes canadiens de renom. En tout temps, le tiers de sa collection est exposée, sous forme prêts ou de locations à des organismes des secteurs public et privé du Canada.

En entrant à la Banque d’art du Conseil des arts, j’ai été accueillie par le personnel et une toile scintillante de Harry Kiyooka. Au fil de ma visite, je suis parvenue à l’endroit où la plupart des œuvres sont conservées, et où se sont poursuivies mes découvertes…

Comme une promenade dans un coffre à bijoux

Peintures, sculptures, dessins, photographies… j’y ai découvert une multitude d’œuvres d’art, présentées aux murs, à même le sol, ou accrochées aux fameux panneaux coulissants.

Chacune des œuvres est cataloguée au moyen de codes à barres, et classée par catégories au moyen d’une planification stratégique. Plutôt que d’exposer et de rassembler les œuvres d’un artiste au même endroit, les employés de la Banque d’art ont choisi de les classer selon leur taille, afin de maximiser l’espace. Il en résulte une communauté d’œuvres d’art, dont chacune est agréable à regarder à sa manière – on ne sait jamais à l’avance sur quelle œuvre notre regard se portera.


« Je me sentais comme une enfant dans un magasin de jouets; sauf que les « jouets » en question étaient créés par des maîtres des beaux-arts, des années 1960 jusqu’à aujourd’hui. »


Quelle expérience positive ce fut! Je me sentais comme une enfant dans un magasin de jouets; sauf que les « jouets » en question étaient créés par des maîtres des beaux-arts, des années 1960 jusqu’à aujourd’hui. Je trouve cela incroyable que les secteurs public et privé aient la possibilité de louer ces œuvres, et je me demande même pendant un instant si mes propres murs pourraient être considérés comme un établissement!

C’est maintenant à votre tour…

Au moment où j’ai quitté la Banque d’art après cette séance d’art thérapie très appréciée, je me sentais privilégiée d’avoir eu un rare aperçu de cette collection impressionnante. Et vous aussi pourrez y avoir accès, si vous êtes à Ottawa le 26 septembre de 10 h à 16 h. La Banque d’art ouvrira ses portes au public dans le cadre de la Fête de la culture, une célébration nationale communautaire des arts et de la culture. En plus d’explorer la collection, les visiteurs pourront expérimenter le dessin de contour, le collage couleur et la sculpture en papier interactive, et échanger avec les conseillers en arts visuels, l’encadreur et les techniciens de la Banque d’art. L’endroit est accessible en voiture, en autobus et même en vélo!

  • Également dans le cadre de la Fête de la culture…
    Avant-première de Fluxus∞, une installation visuelle et interactive par Marie-Hélene Parant 
    aux bureaux du Conseil des arts, au 150, rue Elgin, à Ottawa
    À venir : des précisions concernant le vernissage de l’œuvre et la présentation de l’artiste.

DanielleHavimaki_100px

À propos de l’auteur : Danielle Havimaki

Danielle Havimaki est artiste multidisciplinaire et détient un baccalauréat en beaux-arts et communications de l’Université d’Ottawa. Pendant l’été 2015, elle a travaillé au Conseil des arts comme étudiante d’été au Service des communications et du marketing. Elle vit actuellement à Toronto et fréquente le Collège Humber où elle étudie la conception, le développement et la maintenance de sites web. @havimaki

Inscrivez-vous au bulletin de la Banque d’art

Inscrivez-vous

retour au début

Please Rotate Your Device

This site is best experienced in portrait